Le Fluor

Zahnbürste mit Zahnpasta und Mund mit Klammer

Qu’est-ce que le fluor ?

Le fluor est un oligo-élément qui est présent en quantité non-négligeable dans certaines eaux minérales, dans certains sels fluorés et dans la plupart des pâtes dentifrices et certains bains de bouches.

La santé bucco-dentaire de Français -et des jeunes générations en particuliers- s’est sensiblement améliorée depuis deux décennies. Cette amélioration est principalement attribuée à trois facteurs:

– la diffusion des habitudes d’hygiène bucco-dentaire;

– la consultation plus fréquente des chirurgiens-dentistes;

– l’utilisation des fluorures.

L’efficacité des fluorures est démontrée depuis longtemps et unanimement reconnue. Une quantité appropriée de fluor réduit le risque carieux. Le fluor inhibe la déminéralisation, favorise la reminéralisation et augmente la dureté de l’émail de la dent le rendant moins soluble en milieu acide (voir article La Carie).

Le dentiste après avoir réalisé un bilan des apports fluorés pourra prescrire une supplémentation en fluor ainsi que des soins préventifs adaptés.

Sources de fluor

La présence de fluorures dans la bouche peut être assurée quotidiennement par de la consommation des eux et certaines boissons riches en fluor ou par le contact direct de la dent avec de la pâte dentifrice, des bain de bouche, des gels et des vernis dentaires au fluor. Une autre alternative peut être la prise d’un supplément par voie oral.

Pendant très longtemps les différents modalités d’utilisation des fluorures à titre préventif des carie dentaires ont fait l’objet de nombreux débats. Ces divergences entre experts ont entraîné des recommandations contradictoire qui ont souvent désorienté le grand public. Devant cette situation, et à la demande de la Direction Générale de la Sante, un groupe d’experts a publié en 2008 une nouvelle mise au point qui ne semble plus remise en cause par personne. En résumé voici les deux principales préconisations:

– Assurer un apport régulier de faibles doses de fluor, principalement topique, tout au long de la vie, afin d’agir sur le processus permanent de déminéralisation de l’émail;

– Ne plus prescrire de gouttes ou comprimés fluorés à tous les enfants de manière systématique et réserver cette modalité aux seuls enfants présentant un risque carieux particulier – lesquels ne représentent en moyenne pas plus de 15% des enfants.

Cependant, un apport excessif de fluorures peut fragiliser sévèrement la dent, qui peut prendre une coloration jaunâtre. On parle alors de fluorose.

Le fluor dans les eaux d’alimentation

Nous devons avoir une bonne connaissance de la composition en fluorures des eux consommées pour éviter les intoxications ou cas contraire suppléer les carences. En France les apports de fluorures par l’eau d’alimentation restent généralement faibles mais certains eux peuvent cependant présenter des teneurs élevées en raison de la nature géologique des terrains traversés par l’eau. Très schématiquement, on considère que:

– une concentration inférieure à 0,5mg/l traduit un manque de fluor. Un apport complémentaire peut alors être conseillé, sur avis d’un professionnel de sante et après la réalisation d’un bilan personnalisé des apports fluorés;

– des concentration comprises en 0,5mg/l et 1,5mg/l constituent des doses permettant d’assurer un effet protecteur. Aucune contribution fluorée n’est alors nécessaire;

– à partir de 1,5mg/l le risque de fluorose dentaire peut apparaître et, au-delà de 3mg/L la fluorose osseuse est susceptible de se produire à long terme. Aujourd’hui la limite réglementaire maximale est fixée à 1,5mg/l

D’après l’Agence Régionale de Sante Rhône-Alpes, les eux distribuées sont une faible teneur en fluor.

– 0,08 mg/l sur l’UGE* Lyon

– 0,09 mg/l sur l’UGE Grand Lyon Nord

– 0,05 mg/l sur l’UGE Corbas-Feyzin-Mions-Saint-Priest

– 0,1 mg/l sur l’UDI** Givors-Grigny

*   UGE: Unité de Gestion
** UDI: Unité de Distribution

Important:

Il faut rester vigilant sur la quantité totale de fluor ingérée et donc pas baser les calculs que sur le fluor apporté par l’eau et le sel, et ne pas multiplier les sources. L’OMS recommande:

– 0,05 mg/kg/jour

– Doses à risque de fluorose : 0,1 mg/kg/jour

Dentifrice fluoré, quelle dose choisir ?

Les enfants généralement avalent une partie du dentifrice, d’autant que de nombreux dentifrices sont aromatisés. Cette ingestion varie selon l’âge. Il est donc très important d’adapter la concentration de fluor du dentifrice en fonction de l’âge de manière à avoir la meilleure protection contre les caries mais aussi d’éviter tout risque de fluorose.

– Dès les premières dents de l’enfant jusqu’à 2 ans, le brossage des dents est réalisé une fois par jour par ses parents avec de l’eau;

– A partir de 2 ans, 2 brossages par jour avec un dentifrice fluoré entre 250 ppm et 600 ppm lorsque l’enfant sait recracher;

– A partir de 3 ans, 2 brossages par jour avec un dentifrice fluoré entre 500 ppm et 1000 ppm;

– Après 6 ans, 2 brossages par jour avec un dentifrice fluoré entre 1000 et 1500 ppm.

La gamme de dentifrices proposée sur le marché est très vaste: n’hésitez pas à demander conseil à votre chirurgien-dentiste.

Dr. Elsa Menchero

REVENIR AUX FICHES CONSEILS