Tendinites, troubles musculo-squeletiques…

Running man knee anatomy

Et si c’étaient les dents ?

La santé bucco-dentaire est indissociable de la santé générale. Des dents cariées ou à fortiori infectées, des maladies des gencives, sont des atteintes buccales qui à distance pourront aggraver et parfois déclencher des pathologies bien au-delà de la sphère buccale.

On connaît bien les transmissions bactériennes entre la bouche et le coeur (les patients déjà atteints d’insuffisance cardiaques sont orientés vers leur dentiste pour des contrôles draconiens visant à éliminer tout risque).

Mais d’autres organes ou situations sont possibles : Vers les reins ou chez les patients atteints de diabète, ou de polyarthrite les liens entre la bouche et ces pathologies sont démontrés.

Des tendinites qui ne trouvent pas de résolutions rapides ou qui récidivent doivent interpeller, et il faut systématiquement réaliser un examen buccodentaire qui permettra de rechercher une cause dentaire éventuelle : des caries non-soignées ou des dents « déchaussées », des infections non douloureuses qui peuvent être confirmées lors d’examens radiologiques. A l’issue de ces examens, votre dentiste pourra en éliminant ces infections permettre à votre organisme de guérir.

Mais au-delà des causes infectieuses et inflammatoires, des malocclusions (problèmes de position des dents entres elles) qui influencent la posture de la tête, de la colonne cervicale, et de proche en proche toute la posture du corps, peuvent être à l’origine, de troubles musculo-squelettiques à distance.

Quels symptômes dentaires peuvent engendrer des tendinites ?

L’examen bucco-dentaire doit être minutieux et méthodique et toujours accompagné d’une radiographie panoramique. Il faut rechercher d’éventuelles caries, des atteintes des tissus de soutien des dents (gencive, Ligament alvéolo-dentaire, os…) : telles que les gingivites, les poches parodontales, la présence de tartre.

Le dentiste peut également rechercher d’éventuelles douleurs avec des facteurs déclenchant tel que le chaud, le froid, le sucré, la percussion ou la mastication, des traces de chocs (félures, fissures, fractures), les foyers infectieux dentaires et enfin on vérifie la situation des dents de sagesse, à l’aide d’un cliché radiographique panoramique.

L’occlusion dentaire doit être analysée. Cet examen bucco-dentaire minutieux permettra entre autre de dépister des facteurs aggravants de tendinites.

Comment une infection dentaire peut-elle causer une tendinite ?

L’infection se transmet par voie sanguine. La bouche est la porte d’entrée à tout l’organisme. En ce qui concerne les tendinites, l’infection dentaire peut, non pas provoquer, mais ralentir ou empêcher sa guérison.

C’est dans ce sens-là qu’il faut comprendre le lien entre problèmes dentaires et musculaires ou tendineux. Si le problème dentaire persiste, la tendinite perdurera.

Les gencives sont-elles aussi à risque ?

Quand vous avez une inflammation au niveau gingival ou gingivite, la gencive saigne spontanément au brossage, elle est rouge, brillante et gonflée. Il faut la soigner car elle peut aussi perturber ou empêcher la guérison d’une tendinite.

La mâchoire n’est pas le point essentiel de l’équilibre du corps ?

En posturologie, il y a d’une part les phénomènes dits ascendants, dont l’origine est podale, et d’autre part, les phénomènes dits descendants qui viennent de la tête. Il existe aussi les phénomènes dits mixtes.

Tout est interdépendant, tout est lié, et les mâchoires et les dents sont des facteurs importants à ne pas négliger.

Source:  www.ufsbd.fr

REVENIR AUX FICHES CONSEILS